ET QUAND J'IRAI LA VOIR

(Philippe kel Joncquel)

Et quand j’irai la voir

J’emporterai le bonheur

Et les fruits du hasard

Et la saison des fleurs

Après la Saint Médard

Le temps deviendra meilleur

J’irai la voir

Dans son for intérieur.

 

Aucun nuage

N’emmènera l’orage

 

Comme on prendrait le quart

D’un anti dépresseur

Je prendrai l’autocar

Jusqu’à l’arrêt du cœur.

Refrain :

Car elle sait

Caresser

Là où j’ai mal à mes secrets

Elle seule a du tilleul à me donner.

Et je saurai

La trouver

Car là où elle ira j’irai.

Je lui dirai que j’ai du temps à tuer

Comme il est illusoire

D’aller regarder ailleurs

Dans la lumière des phares

Dans les rétroviseurs.

Le temps qui nous sépare

Elle seule en a l’odeur

Alors si je m’égare

Elle aura mes douleurs.

 

Aucun éloge

N’arrêtera l’horloge

 

Au cinéma d’un soir

Au gré d’un endroit, d’une heure,

J’irai la voir

En dernière demeure.

 

Refrain :

Car elle sait

Caresser

Là où j’ai mal à mes secrets

Elle seule a du tilleul à me donner.

Et je saurai

La trouver

Car là où elle ira j’irai.

Je lui dirai que j’ai du temps à tuer.