ÉDITH

(Philippe kel Joncquel)

 

Je voudrais tant

que tu sois encore là Edith

L'air est lent, pourtant,

toi, tu es partie trop vite

Encore et encore là Edith

Quand tu brûlais des allumettes

pour faire briller mes yeux en cachette.

 

Je voudrais tant

que tu sois encore là Edith

Parce que sans toi la mer

ne me rend plus visite

Encore et encore là Edith

Sans coup de vent, sans vague à l'âme

et sans jamais ce que je réclame.

 

Refrain :

Mais tu es un ange

que rien ne dérange

Un ange, de Michel Ange

que rien ne dérange.

 

Tellement, tellement que

tu sois encore là Edith

On s'rait nombreux tous les deux

On irait manger des frites.

Encore et encore là Edith

On irait au bord du canal

pour s'aimer même si le monde va mal.

 

Refrain :

Mais tu es un ange

que rien ne dérange

Un ange, de Michel Ange

que rien ne dérange.

 

J 'traîne mon chien lécheur de vitrines

de magasins en magazines

à la sortie des usines

à la sortie des usines

 

Encore et encore là Edith

le ciel a vendu ton étoile

pour un million d'enseignes commerciales.